PING-EVOLUTION

RECORD DE CONTAMINATIONS COVID-19 DANS LE GRAND EST, PLUS DE 1 600 CAS EN 24 HEURES

Record de contaminations Covid-19 dans le Grand Est, plus de 1 600 cas en 24 heures

C'est la première fois depuis le déconfinement que le cap des 1 000 contaminations en 24 heures est franchi dans le Grand Est. En France, celui des 30 000 en un jour est dépassé.

Pour Arnaud Péricard, le maire de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), certaines mesures comme l'obligation de porter le masque en centre-ville ont permis à la commune de connaître aujourd'hui une situation « plutôt contenue ».
Les préfets de Meurthe-et-Moselle et de Moselle doivent s’exprimer ce vendredi 15 octobre 2020. (©Illustration/ Philippe Roudeillat / 78actu)

La France a enregistré un record de contamination au Covid-19 en 24 heures avec, pour la première fois, le cap des 30 000 cas positifs dépassé

Dans le Grand Est, un record vient aussi de tomber ce jeudi 15 octobre 2020 depuis le déconfinement de mai dernier. L’ARS Grand Est indique qu’il y a eu 1 664 cas confirmés à l’échelle régionale. 

Depuis mai, le cap des 1 000 cas quotidiens n’avait pas été atteint. 

Au 14 octobre 2020, 336 personnes sont actuellement hospitalisées pour Covid-19 dans les établissements sanitaires du Grand Est, soit 34 nouvelles hospitalisations en 24 heures. 

CARTE. Le taux d’incidence dans les départements du Grand Est (au 13 octobre)

Le taux d'incidence progresse dans le Grand Est, au 13 octobre 2020.
Le taux d’incidence progresse dans le Grand Est, au 13 octobre 2020. (©MapChart/Infographie Lorraine Actu)

À lire aussi

Les préfets de Moselle et de Meurthe-et-Moselle s’expriment vendredi

Les derniers chiffres publiés pour la métropole de Metz et celle de Nancy n’augurent rien de bon avec des taux d’incidence en forte hausse, selon l’ARS.

Le préfet de la Moselle doit s’exprimer ce vendredi à 13h et celui de Meurthe-et-Moselle à 14h pour faire un point sur le Covid-19. Ces deux départements pourraient passer rapidement en « alerte renforcée » et donc de nouvelles mesures de restrictions touchant les bars, les rassemblements et les événements pourraient entrer en vigueur. 

L’Allemagne place le Grand Est en « zone à risque »

Le Grand Est sera dès samedi 17 octobre minuit une « zone à risque » pour l’Allemagne qui considère que le virus circule de plus en plus activement.

Des restrictions de déplacements s’appliqueront pour traverser la frontière mais des exceptions seront appliquées pour les travailleurs frontaliers et pour les déplacements de moins de 24 heures pour éviter de pénaliser les sites de loisirs et les commerces.

En mars, la fermeture soudaine de la frontière allemande aux Français, alors que l’Alsace subissait de plein fouet l’épidémie du nouveau coronavirus, a fortement marqué les esprits dans cette zone où les échanges transfrontaliers font souvent partie du quotidien.

« Les frontières ne se refermeront pas ! » entre le Grand Est et l’Allemagne

« Les frontières ne se refermeront pas ! », assure la région Grand Est dans un communiqué publié jeudi en fin d’après-midi.

« Les autorités des Länder frontaliers se sont engagées à partager une information transparente sur leurs sites institutionnels de référence permettant d’expliquer quelles catégories de personnes originaires du Grand Est peuvent désormais se rendre dans les Länder frontaliers pour une durée de 24h ou supérieure à 24h », ajoute le communiqué.



16/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres